FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure

Etiologies avortements

En règle générale, en matière d'avortement, plus c'est précoce et plus souvent la cause en sera ovulaire. Plus c'est tardif, plus on retrouvera de pathologie d'origine maternelle, utérine en particulier.

Les anomalies chromosomiques.

Ce sont les causes les plus fréquentes,
- Les anomalies de nombre.
Des paires de chromosomes en plus, triploïdies 3 fois 23 chromosomes, tétraploïdies 4 fois 23, souvent responsables des ufs clairs. Des chromosomes en plus, trisomies 47 chromosomesou en moins, monosomies 45 chromosomes.
Les anomalies de nombre sont dues au hasard et ne risquent donc pas de récidiver.
- Les anomalies de structure.
Il s'agit d'atteintes de la structure même des chromosomes, résultant de lésions qui proviennent des parents. En effet, un des parents peut disposer d'un capital génétique complet, mais mal distribué. Lorsque ses chromosomes de séparent pour créer les gamètes, ovule ou spermatozoïdes, il peut livrer un "jeu"incomplet, c'est un peu le hasard de la division. Ces anomalies risquent donc de se répéter aux prochaines tentatives.

Les anomalies de la cavité utérine.

Moins fréquentes,
La cavité peut avoir des particularités qui font qu'elle ne favorise pas le développement de l'uf.
- Certaines anomalies sont congénitales :
-utérus mal développé,
-divisé en deux par une cloison,
-déformé par le distilbène pris par la mère de la patiente.
- Elles peuvent être acquises.
-Lors de gestes chirurgicaux précédents, il a pu se créer des accolements des faces, ce qui réduit les possibilités d'expansion de la cavité. Il peut aussi en résulter une béance du col, l'enceinte est alors moins bien verrouillée, ce qui expose à l'infection ascendante, à la dilatation prématurée. La béance est moins souvent en cause dans les avortements précoces.
-Lors de maladies, la tuberculose, par exemple, réduit considérablement la cavité. Cette pathologie est rare en France.

Les infections.

Toxoplasmose, cytomégalovirus, d'autres infections virales fébriles sont parfois, rarement, en cause.

Les causes hormonales.

- L'hypothyroïdie, le diabète, peuvent être en cause.
- Les désordres et insuffisances des hormones du cycle. Il est probable que les hormones sexuelles intervenant dans le cycle menstruel, par l'action qu'elles peuvent avoir sur la muqueuse qui reçoit la nidation, sont parfois en cause. La nature du trouble, le moyen d'y remédier, ne me paraissent pas encore assez clairs. De plus, n'oublions pas les dégâts qu'ont pu occasionner la prescription d'hormones en cours de grossesse (le distilbène, il y a quelques années et encore récemment la progestérone naturelle).

Les causes auto-immunes.

C'est un groupe d'étiologies qu'on retrouve de façon accrue. Il s'agit de la présence d'auto-anticorps du type agrégants. Ces anticorps sont dirigés contre des constituants propres du corps. Ils sont à l'origine de petits thrombus, de petits obstacles qui bouchent les artérioles toutes neuves qui nourrissent l'embryon. L'intérêt de leur découverte réside aussi dans la simplicité des traitements que l'on pourra appliquer aux prochaines grossesses.
D'autres causes existent, plus rares..
(à suivre... quand mes règles reviendront elles ?)
Le 19/05/2003

Vos Commentaires

Yaline
le 23 Septembre 2013
j ai 3 enfants par cesarienne. la plus jeune a 6 ans.depuis 2ans presk on desire en avoir 1 enf.mais malheureusement j ai fait 3 grossesse arretees a jeune age- 6 a 10 SA- que pensez vous?

En savoir plus

Suivez nous sur