FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure

Grossesses gémellaires

Il y a, comme vous le savez, deux sortes de jumeaux : les vrais et les faux. En termes médicaux, on dit les monozigotes (un seul capital génétique) et les dizygotes (deux ensembles de chromosomes différents). Les dizygotes se développent toujours dans des poches séparées, nourris par des placentas différents.

Les monozygotes résultent de la division de l'œuf déjà constitué. Selon le moment où cette division a eu lieu, les jumeaux ont plus ou moins de choses en commun. Si ça s'est fait très tôt, ils n'ont aucune structure en commun, tout comme les dizygotes. Avec une division un peu plus tardive, ils n'ont que le placenta en commun, et vivent malgré cela dans deux poches différentes, séparés par une fine membrane. Encore plus tard, ils de développent dans la même poche, nourris même du placenta.

L'échographie, faite au premier trimestre, peut renseigner sur la nature des liens entre les embryons :

  • Un anneau blanc entoure les grossesses débutantes. On le nomme la couronne trophoblastique. Si un l'embryon est présent, seul, dans cet anneau, il aura un placenta
    propre.
  • si, à l'intérieur de cet anneau, on voit deux embryons, il faut rechercher une fine membrane. Présente, elle signifie qu'ils se développeront dans deux poches différentes.
  • absente, les fœtus auront à partager le même espace.

Quand deux fœtus ont en commun un placenta, il y a le risque de voir s'installer le syndrome transfuseur-transfusé : il se forme des ponts vasculaires qui dirigent le sang de l'un des fœtus vers l'autre. Malheureusement, tous deux sont souffrants. L'un manque et l'autre est bouffi et pléthorique.

Le 17/05/2003

Vos Commentaires

En savoir plus

Suivez nous sur