FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure
Accueil / Sante / Contraception / Pêle mêle contraception / La pilule fait-elle prendre du poids ?

La pilule fait-elle prendre du poids ?

Quand on lit les études actuelles sur la prise de poids liée à la pilule contraceptive, beaucoup nous disent que la relation entre les deux n’est pas vérifiée et que la pilule ne crée donc pas de modification pondérale. Pourtant, selon le témoignage des médecins, ce n’est pas la réalité constatée en cabinet où une femme sur quatre rapporte une augmentation de son poids, souvent stabilisée au bout de trois mois.

Femiweb revient pour vous sur deux mécanismes liés à la pilule contraceptive - et à l’action des oestro-progestatifs qu’elle contient – agissant sur la prise de poids : la rétention d’eau et les hormones.

La rétention d’eau

La rétention d’eau est liée à la prise de pilule et résulte de l’effet des œstrogènes. Souvent réversible lors de la semaine d’interruption de la prise, cette action va crescendo du premier au dernier jour de la prise. On constate une prise de poids lors de la montée sur la balance, accompagnée de :

  • Ballonnement abdominal
  • Sensation de gonflement
  • Lourdeur des jambes et des cuisses
  • Tensions mammaires

A quoi reconnaît-on qu’il s’agit là de rétention d’eau ?

Lors de la semaine d’arrêt de la pilule, les patientes décrivent une véritable débâcle urinaire, au cours de laquelle elle se débarrasse de la masse hydrique supplémentaire stockée sous l’effet des œstrogènes principalement.Cet effet n’est pas retrouvé chez toutes les patientes. Il est difficile de l’expliquer, mais ce phénomène se retrouve plus souvent chez les patientes qui ont toujours eu à lutter contre la prise de poids, celle dont les rapports avec l’alimentation a toujours été conflictuel.

Les hormones

L’autre versant de la relation pilule/poids se déroule au niveau hormonal.Un grand nombre de progestatifs contenus dans les pilules actuellement sur le marché sont dérivés de la testostérone. Ce n’est pas le cas pour les pilules de 3ème génération, mais il paraît évident que certains produits de dégradation de ces progestatifs sont des androgènes.

Œstrogènes et progestérones concourent à perturber le métabolisme glucidique et à favoriser l’insulino-résistance. L’absence d’insuline circulante provoque une tendance du métabolisme à plus stocker et de l’organisme à réclamer plus d’hydrates de carbone. Pour corser le tout, cet hyperinsulinisme va induire une production supplémentaire d’androgènes par l’ovaire. Il en résulte deux conséquences, la masse graisseuse augmente et elle se localise plus volontiers dans les sites de stockage de l’homme, en particulier le ventre.
 

Quelle conclusion ?

Les dernières pilules mises sur le marché prétendent agir contre la prise de poids. Sur le papier, le progestatif qu’elles contiennent, la drospirénone, a deux avantages :

  • Des propriétés anti-androgéniques
  • Une légère activité anti-minéralocorticoïde

En théorie, ce progestatif pourrait agir (au moins partiellement) sur les deux mécanismes énoncés plus haut, mais c’est sans compter sur la « complexité hormonale » et le fait que le laboratoire voulait faire d’une pierre deux coups et agir sur l’acné, ce qui l’obligeait, dans un premier temps, à doser la pilule un peu fort en œstrogènes. Des versions allégées en œstrogènes sont désormais disponibles.
Le 20/07/2009

Vos Commentaires

Pilule
le 26 Août 2011
je cherche une pilule qui fait prendre du poids

En savoir plus

Suivez nous sur