FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure
Accueil / Bien-etre / Sport / Le rugby, avant tout un sport de femmes !

Le rugby, avant tout un sport de femmes !

Parfois oubliée, parfois snobée, l'équipe de France de rugby féminin entame sa préparation en vue de la Coupe du Monde de rugby, le 1er août, à Paris. Alors, à quelques mois de cet évènement mondial, Femiweb vous plonge dans l’univers de ce sport féminin.

Halte aux clichés, on vous dit tout sur ce sport aussi intéressant qu’original !
 

Une pincée de finesse


Si on vous dit « rugby », à quoi pensez-vous ? Quinze Sébastien Chabal se disputant le ballon pendant 80 minutes pour aplatir un ballon au bout d’un terrain ? Alors forcément, on préfère regarder le rugby sur le calendrier des Dieux du Stade !

Pourtant, le rugby féminin offre une nouvelle vision de ce sport. Cette discipline, conjuguée au féminin, doit avant tout mêler subtilité du jeu et délicatesse de passe. Et oui mesdames, nous sommes douées pour instaurer nos propres règles !

À l’inverse des hommes, les rugbywomen peuvent adopter un jeu axé sur la finesse gestuelle et la tactique pour gagner leurs matchs. Et ne pensez pas retrouver des monstres de musculature pleins d’œstrogènes ! Parce qu’au rugby, la taille ne compte pas. Les plus petites peuvent trouver uleur place dans ce sport, où on a coutume de dire que « tous les gabarits sont acceptés ». De l’arrière à la 1ère ligne, en passant par le demi de mêlée ou le 3ème ligne centre, ce sport se veut rassembleur.
 

Avec un peu de tactique


Certes, le rugby féminin reste avant tout un sport de contact. Évitez par exemple la french manucure avant un entrainement ou un match. Néanmoins, ce sport n’est pas aussi rude et brutal que son homologue masculin. Le jeu féminin met l’accent sur des stratégies d’évitements, plutôt que sur des défis physiques.

En effet, ce sport cultive une dimension tactique. La « vista » comme on l’appelle. Il faut réussir, en peu de temps, à trouver la faille pour se sortir d’une situation délicate. Tel est l’atout de la demi de mêlée, chef d’orchestre de l’équipe. Elle décide de la tactique à adopter durant le match.

Quant à la demi d’ouverture, elle est la patronne des arrières. Son coup de pied est son outil privilégié pour occuper le terrain. Car au rugby, on essaye d’avancer pour se rapprocher de l’en-but.

 Pour cela, on essaye de transpercer la défense adverse avec les avants ou les arrières grâce à toutes sortes de combinaisons, dictées par la demi d’ouverture. Et lorsque cette dernière comprend que son équipe n’avance plus, elle la soulage en dégageant le ballon le plus loin possible ou en essayant de trouver une touche.
Là où les hommes cherchent à faire tomber l’adversaire, les femmes cherchent à avancer sans aller forcément au contact.

Le résultat ? Un sport comme les autres !


Le rugby féminin n’a rien à envier aux autres sports. On se défoule et on s’entretient pour rester en bonne santé ! En effet, une heure d’entraînement permet de brûler en moyenne 700 calories. Idéal après les fêtes de Noël ou de Pâques. Néanmoins, il n’est pas conseillé de pratiquer ce sport si l’on a des problèmes articulaires ou musculaires.

Le rugby féminin est aussi une bonne solution pour combattre le stress. On se défoule sur le terrain pour se libérer de toutes les tensions accumulées au cours de la semaine. Et ça fait du bien !
 
Alors haut les cœurs ! N’hésitez pas à vous renseigner si vous souhaitez essayer ce sport. Vous ne serez pas déçue ! Et en attendant, prenez la place de votre homme sur le canapé, et appréciez le temps d’un moment un spectacle sportif des plus exaltants. Et surtout, on n’oublie pas de soutenir notre équipe de France féminine en août prochain pendant la Coupe du Monde !
 

Un petit peu de lexique


Les avants : Joueuses numérotées du 1 au 8. Elles sont orientées un peu plus sur la puissance que la vitesse.

Les arrières : Joueuses numérotées du 11 au 15. Elles sont orientées un peu plus sur la vitesse que la puissance.

La charnière : Duo de joueuse numérotée du 9 au 10. Elles décident de la tactique à adopter pendant le match.

Transpercer la défense : Un joueur arrive à se débarrasser d’un adversaire tentant de le plaquer, pour courir librement.

Combinaisons : Diverses tactiques mises en place pour essayer de transpercer la défense adverse

En-but : Espace situé aux extrémités du terrain, derrière les poteaux. Pour marquer un essai, il suffit d’aplatir à cet endroit.

Presser un joueur : Courir vers l’adversaire ayant la balle pour le plaquer, afin d’essayer de le stopper vers son en-but.

Occuper le terrain : Faire reculer l’équipe adverse en tapant au pied dans la balle. Le ballon peut être tapé en touche pour gagner du terrain. Il peut être aussi tapé à destination d’un joueur adverse pour aller le presser par la suite.
Le 13/05/2014

Vos Commentaires

Celia74
le 8 Juillet 2014
Merci pour cet article intéressant!
Nana11
le 13 Mai 2014
Bel article sur un sport féminin! Ça donne envie d'aller titiller ce ballon ovale!

En savoir plus

Suivez nous sur