FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure
Accueil / Sante / Gynécologie / Préc. post-opératoire / Après résection de polype

Après résection de polype

Une résection du polype consiste à morceler le polype et à en retirer la majeure partie ou la totalité en passant par les voies naturelles.

Cette procédure est proposée lorsque le ou les polypes constituent un risque potentiel par leur présence ou par leurs complications et que les autres traitements médicaux ont échoué ou bien se sont révélés porteurs d'effets secondaires importants.

Femiweb vous explique les suites de cette opération afin de vous éviter des risques de complications.

Les suites d'une résection de polype

A la suite d'une résection de polype, des précautions sont indiquées pour éviter les désagréments toujours possibles dans les suites d'un acte médical :

  • Prendre sa température pendant les quatre jours qui suivent l'intervention et signaler celles qui dépassent 37.8.
  • Ralentir son activité durant 3-4 jours.
  • S'abstenir de rapports sexuels durant une quinzaine de jours.
  • Quinze jours après l'intervention, un rendez-vous doit être pris pour évaluer les résultats.
  • Dans les suites d'une résection de polype, il est possible de  rencontrer plusieurs soucis :
  • Des désordres urinaires, tels de fréquentes mictions pendant un jour ou deux.
  • Des saignements irréguliers, des pertes liquides mêlées de débris de muqueuses, pendant plus de six semaines.
  • Des douleurs pelviennes type crampes qui peuvent nécessiter la prescription d'antalgiques

L'anesthésie est également à l'origine de fatigue, nausées et vomissements. Exceptionnellement, elle peut causer des problèmes beaucoup plus sérieux comme des arrêts cardiaques ou respiratoires.

Rarement, l'endoscope peut traverser la paroi utérine et blesser des vaisseaux. Cet incident impose l'arrêt de la procédure jusqu'à cicatrisation. Un autre risque potentiel, c'est l'absorption exagérée du liquide utilisé pour dilater la cavité. Celle-ci doit être évitée, dépistée et traitée le cas échéant, ce qui prolongera la durée de l'hospitalisation.

Un dernier incident très rare est la perforation de l'utérus par le bistouri électrique et les blessures intestinales. Cela peut faire recourir à une chirurgie plus lourde pour éviter les infections qui en résulteraient.

Qu'en est-il des possibilités de grossesse ?

En principe, la résection de polype ne gêne pas les possibilités de concevoir, au contraire. C'est le cas uniquement s'il a été décidé de procéder dans le même temps à une endomètrectomie. Malgré tout, dans ce dernier cas, la femme devra poursuivre une contraception jusqu'à l'installation de la ménopause.

En conclusion, la résection est une alternative sérieuse au curetage et à l'hystérectomie totale. C'est une opération moins lourde que cette dernière, plus rapide et exposant à moins de risques.
 
Avez-vous déjà eu recours à une résection de polype ? Faites nous part de votre expérience dans les commentaires !
Le 01/06/2003

Vos Commentaires

Yizghhxtgvdeercsdsm
le 12 Juin 2013
Thank you for your attention!AIK will run the Letter Writing Marathon(LWM) on December 2012. We will let plpeoe know through News letter and SNS before the campaign begins. Of course, you can find the info on our website!Please join us when the LWM starts!
Mihmnd
le 21 Mars 2013
Après prélèvement d(une tumeur; un polype est sorti à la cicatrice de l'intestin

En savoir plus

Suivez nous sur