FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure
Accueil / Sante / Fertilité / Courbe thermique / Courbe thermique dans la pratique

Courbe thermique dans la pratique

La courbe thermique, ce n'est pas ce qu'il y a de plus précis pour juger d'une ovulation, ni de plus agréable, mais ça plaît aux patientes. Elles la font elles-même et peuvent aussi l'interpréter.
Au lieu de dessiner ou de noter simplement le jour et la température, vous avez tout intérêt à utiliser les graphiques prévus à cet effet. Demandez à votre gynécologue préféré des schémas de courbes. Il en a un tas. Les laboratoires lui en fournissent un bon paquet et il sera toujours ravi de vous en donner.
Vous avez le papier sous les yeux. En général, sur une page, il y a trois graphiques.
On va observer l'un d'entre eux. Tout en haut ou tout en bas, il y a des cases numérotées 1,2,3.... 40.
Ce sont les jours du cycle. La case 1 correspond au premier jour du cycle, c'est à dire le premier jour des règles. C'est le premier jour d'un flux significatif, pas un de ces jours ou vous perdez à peine une goutte.
Continuons. De l'autre côté, en haut ou en bas, on vous invite à y inscrire le mois et, dessous, le jour du mois.
Exemple : première colonne, la case 1 correspond à Novembre, le 14. La case 2 correspondra au 15 novembre, et ainsi de suite. Quand on entamera décembre, on ferme novembre et on indique décembre, le 1.
Bien, maintenant les températures. Ca va de 36.3 à 37.5. Vous devez marquer, d'un point, non d'une croix, votre température corporelle pour le jour en question. Ensuite, on réunira les points pour dessiner la courbe.

Comment prendre sa température ?

Il vous faut acheter un thermomètre précis que vous n'utiliserez que pour la courbe. Prenez un thermomètre digital et ne lésinez pas sur le prix. Ne choisissez pas un thermomètre auriculaire, ils ne conviennent pas.
Vous prendrez votre température buccale ou annale. La deuxième solution est plus fiable mais moins agréable. Optez définitivement pour l'une ou l'autre et ne panachez pas, ça fausserait les résultats et pour l'hygiène...
La température est prise tous les jours, à partir du premier jour du cycle, le matin, avant même le saut du lit, et avant toute chose (petit déjeuner, rapport sexuel, caresses sexuelles, cigarette...)
Sur le graphique, vous trouverez d'autres petits espaces, situés en général dans la partie inférieure, qui vous permettent de noter la survenue d'autres évènements liés au cycle. Il est utile au médecin d'être renseigné sur la survenue de spottings, petits saignements, de douleurs aux seins, douleurs pelviennes ou épisode intercurrent, fièvre, stress, ou traumatisme.

Pour résumer, les dix commandements de la courbe thermique.

· Le premier jour de votre cycle est le premier jour du flux habituel, pas celui où surviennent des petites taches.
· Sur le graphique le jour indiqué 1 est le premier jour du cycle, pas le premier jour du mois.
· Vous devez indiquer, sur la graphique, le mois et le jour du mois, sur la partie destinée à ce renseignement, en général en regard du jour du cycle.
· Utilisez le même thermomètre et la même partie de votre corps tout au long de votre cycle.
· Prenez votre température au lit, le matin, avant toute chose (voir plus haut).
· Laissez le en place le temps nécessaire à la stabilisation de la température, en général 2 minutes (voir mode d'emploi).
· Marquez votre température d'un point bien visible.
· Indiquez les évènements et sensations perçues au niveau des organes génitaux (douleurs seins, syndrome prémenstruel..) et les rapports sexuels.
· Indiquez les évènements dont vous pensez qu'ils ont pu influencer votre température corporelle (sorties, rhume, traumatisme, oubli ou modification des conditions de la prise..)
· Changez de graphique quand les règles surviennent. Ne poursuivez pas sur la même « ligne », même s'il vous reste de la place.

Le 19/05/2003

Vos Commentaires

En savoir plus

Suivez nous sur