FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure

Episiotomie

Quelques principes à connaître :
- Plus l'épisio est faite tôt, plus elle coupe de muscle.
- Quand on refait une épisio, il faut, dans l'idéal, retrouver les "chefs" musculaires, la "chair" musculaire, qui s'est en général rétractée. C'est une chose pas facile et donc rarement faite. On rapproche donc, le plus souvent, les bords. Et ça, ça ne suffit pas pour retrouver le calibre antérieur.
Une solution, qui n'est pas souvent adoptée : couper au centre, entre vulve et anus. Là, c'est fibreux, pas besoin d'aller chercher quoi que ce soit, suffit de rapprocher. Peu de médecins ou de sage femmes le font, ils ont trop peur que ça file vers l'anus et ça peut filer, croyez moi.
Pour ce qui est de la partie cutanée, ne pas le refaire complètement, laisser la cicatrice de l'anneau se refaire toute seule, je pense que c'est mieux. Ca permet de ne pas avoir de granulome, de réaction sur le fil de suture pour ne pas risquer des douleurs à chaque rapport.

Conclusion

- C'est pas les points posés sur la peau qui font la différence, ce sont les points sur le plan profond. C'est plus précisément la façon dont les muscles sectionnés au cours de l'épisio ont été par la suite rapprochés et suturés.
- Mieux vaut une déchirure spontanée, qui ne va parfois léser que la peau et le sous derme, qu'une épisio qui sectionne un muscle sans le réparer faute d'une sédation (anesthésie) suffisante.

Le 05/01/2010

Vos Commentaires

En savoir plus

Suivez nous sur