FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure

La Sodomie

Petit rappel : la sodomie est un rapport sexuel qui consiste à pénétrer l'anus de son ou sa partenaire avec le pénis ou à l'aide d'un objet dédié comme un plug anal.

Si cette pratique a  toujours existé dans les rapports sexuels entre individus, son apparition récente au cinéma, notamment dans le célèbre film 50 Nuances de Grey, a contribué à lever le tabou qui l’entourait et a accéléré sa vaste popularisation.

Les intérêts de pratiquer la sodomie


Cela ne va pas de soi ! Pour beaucoup, la sodomie est une pratique qui fait mal ou qui n'est pas "naturelle".
Pourtant, l'anus est entouré de nombreuses fibres nerveuses chez les hommes comme chez les femmes. Lorsque cette zone est stimulée, il vous est tout à fait possible de ressentir du plaisir. Pour certaines, la qualité de l'acte anal surpasse même celle de la pénétration vaginale !

De plus, une dimension psychologique non négligeable accompagne cette pratique. En effet, la sodomie est un acte de soumission pour la femme et de domination chez l'homme lorsqu’elle est pratiquée par des couples hétérosexuels. Si vous aimez les jeux de dominant-dominé, cette pratique aura de quoi égayer vos ébats. Pour certaines femmes, la délectation ressentie est surtout liée au"plaisir de faire plaisir" car elles sentent que leur partenaire est comblé.

Et oui, pour les hommes, la pénétration anale présente un avantage majeur. L'anus étant plus étroit que le vagin, le pénis est plus comprimé, ce qui entraîne un ressenti de plaisir intense amenant à un orgasme rapide !

Les risques liés à la sodomie


Bien qu'elle soit rentrée dans les mœurs, la sodomie fait partie des fantasmes masculins. Si vous ne ressentez aucune satisfaction lors de la pénétration anale, rassurez-vous :  vous n'êtes pas anormale.

D'un point de vue purement physiologique, la pratique de la sodomie  comporte un certain risque.
Même s'il y a en effet des récepteurs du plaisir sur la muqueuse anale féminine, il y a aussi des fibres musculaires qui, étirées brutalement, risquent de se déchirer. Elles forment le sphincter, garant de la continence, qu'il ne faut pas endommager. Par ailleurs, la muqueuse anale est fragile. Les processus de cicatrisation sont retardés par le passage des selles et la présence de la flore fécale, bactéries, champignons, etc.

En clair, si le partenaire bouge violemment, autant qu’il le fait lors d’un rapport vaginal, le sphincter perdra un peu de sa force de clôture. Les sodomies qui suivent la première expérience génèrent d’ailleurs moins de douleur et sont réalisées plus aisément, le sphincter étant plus complaisant. Néanmoins, cela peut aussi entraîner des difficultés lors du passage à la selle. En effet, si votre sphincter s'assouplit, vous éprouvez plus de problèmes pour vous retenir.

Il est donc important de ne pas abuser de cette pratique et d'utiliser un lubrifiant lors de chaque rapport. Vous pouvez opter pour une pénétration simple, immobile et accompagnée de caresses vaginales ou clitoridiennes, et vous limiterez ainsi les douleurs à venir.

Dans tous les cas, l'important est d'en discuter avec votre partenaire. Et rappelez-vous que malgré la banalisation de cet acte, vous avez le droit de dire non si vous ne vous sentez pas prête à passer à l'action.
Le 19/05/2003

Vos Commentaires

Josuemuanda
le 13 Juillet 2017
es ce qu'elle peut atteint la grossesse si elle est dans la mauvaise date de sa règle
Loulou
le 31 Mars 2017
Mon petit ami n'arrête pas de me demandé d'essayer.mais j'ai peur des conséquences
Femiweb
le 4 Août 2016
Bonjour Karen, j'espère que notre réponse saura combler les trous dans notre article ;-) ÉTAPE 1 - POIRE ANALE Tout d'abord, un lavement nécessite une poire anale et non vaginale (elles ne sont pas identiques, la première comporte davantage d'eau et son embout est plus large). Très important, la température de l'eau. Elle doit être ni trop froide, ni trop chaude, sous peine de vous ôter toute envie de faire des galipettes avec votre partenaire. L'eau doit être tiède, proche de la température naturelle du rectum. Remplissez la poire avec l'eau et pensez à bien graisser l'anus avec le doigt. N'oubliez pas de vaseliner généreusement l'embout de la poire. Mieux vaut ça plutôt que de s'irriter l'urètre. Ensuite, introduisez l'embout de la poire et poussez le liquide à l'intérieur du sphincter. Retenez-vous et répétez l'opération avant d'évacuer le tout dans les toilettes. Répétez cette étape une nouvelle fois pour extraire la majeure partie de la matière fécale puis tirer la chasse d'eau. ETAPE 2 - EMBOUT DE DOUCHE Enlevez l'embout de la douche et remplacez-le par l'embout anal. Comme dans l'étape précédente, il faut impérativement trouver un mélange d'eau tiède avec un débit pas trop puissant -s'introduire une lance à incendie à l'arrière n'est pas forcément agréable quand ce n'est pas le but recherché. Enfin, on imagine. Toujours à l'aide d'un lubrifiant gras, faites pénétrer l'embout de douche dans l'anus doucement. Au bout de quelques minutes, l'eau qui s'en écoulera sera "propre". Pour être complètement sûre, enfoncez alors plus profondément l'embout douche dans l'anus. Le jet va libérer les résidus bien cachés dans votre gros intestin. Faites les disparaitre dans le trou de la douche et le tour est joué ! Avant de continuer votre douche "classique", assurez-vous d'avoir expulsée toute l'eau en poussant bien fort. Voilà, j'espère avoir répondu à vos interrogations. Conseil d'ami, le lubrifiant jouant un rôle important, ne prenez pas le lubrifiant premier prix trouvé dans la supérette du coin. Quitte à prendre du plaisir, autant miser sur la qualité, non ?
Karen
le 2 Août 2016
Bonjour,vous ne parlez pas d'higyène, comme bien vider et rincer le rectum ? J'arrive pas a me détendre tant que je me sent "pleine ou sale". Merci pour votre réponse
Cilefeed
le 7 Septembre 2013
J'ai rarement lu autant de bêtises sur la sodomie.
Enfin si, sur un autre blog, mais ici en terme de densité, on bat le record.

1) Si le fantasme de la sodomie est inspirée du porno, le porno lui, ne s'est certainement pas inspiré de la vie réelle. Ah ça non ! D'ailleurs, aucun ouvrage historique n'en fait mention, et sûrement pas le kamasutra...
Ah en fait si.
2) L'anus est richement innervé. Sa stimulation procure du plaisir pour qui sait s'y adonner. (Et c'est valable aussi bien pour les femmes que pour les hommes.)
3) Les lésions annales irréversibles n'arrivent que lors de relations forcées et très violentes. C'est à dire lors de certains viols très brutaux.
D'ailleurs, on observe aussi beaucoup de déchirement vaginaux lors de viols.
4) L'assouplissement de l'anus n'est pas un indice de progression vers l'incontinence. Pas plus que toucher ses pieds avec ses mains n'est un indice de paraplégie.

Certes, il faut y aller doucement parce que c'est un endroit fragile, mais il ne faut pas non plus en faire un tabou. Ça serait se priver de ce plaisir su particulier.

En savoir plus

Suivez nous sur