FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure
Accueil / Vie pratique / Services à la personne / Quels sont vos devoirs en tant que propriétaire d’animal de compagnie ?

Quels sont vos devoirs en tant que propriétaire d’animal de compagnie ?

Posséder un animal de compagnie peut s'avérer être une réelle source de bonheur et de bien-être pour de nombreux propriétaires. Bisous, papouilles, caresses ou jeux en tout genre, vos petites boules de poils savent exactement comment égailler vos journées. Cependant, adopter un animal de compagnie n’est pas une décision à prendre à la légère, en effet cela implique de diverses responsabilités que tout bon propriétaire doit connaître. Femiweb vous dit tout !  

 

La responsabilité des propriétaires d’animaux de compagnie

  Comme pour un parent d’enfant mineur, les propriétaires sont responsables des agissements de leurs animaux de compagnie. En effet, si votre animal engendre des dommages matériaux/physiques auprès d’une personne, vous devez alors répondre de ses actes. En ce sens, il est donc fortement conseillé de souscrire une assurance responsabilité civile pour votre compagnon à quatre pattes. Si vous possédez déjà un contrat actif, il vous suffira donc d’y ajouter votre chat/chien.

Devant la loi vous êtes également responsable, en cas de blessures ou d’homicide par morsure, ce sont également les propriétaires de l’animal de compagnie concerné qui comparaîtront devant le tribunal. Les sentences sont relativement lourdes puisqu’elles peuvent aller jusqu’à 15 000 euros d’amende et un an de prison ferme.  

 

 

L'identification de votre compagnon à poils

L'identification à l’aide d’un tatouage ou d’une puce électronique est une procédure indispensable lors de l'adoption d’un animal de compagnie. Ces systèmes sont particulièrement avantageux tant pour votre compagnon que pour vous. Ils permettent notamment de retrouver votre ami à poils en cas de perte ou de vol.

De plus, sachez que l'identification est obligatoire dès l'âge de quatre mois, et ceci avant cession ou vente. Pour choisir entre l’installation d’une puce électronique et la réalisation d’un simple tatouage, n'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

D’ailleurs, pour éviter de perdre votre chien/chat, ne laissez pas votre animal se promener seul et sans laisse. À noter qu'il s’agit d'une pratique interdite par le code rural, et qui peut entraîner de coûteuses contraventions.


 

 

Le bien-être de votre animal de compagnie

En tant que propriétaire d’animal de compagnie, vous devez également vous assurer de le traiter correctement. Cela passe donc par la satisfaction des besoins vitaux de votre animal, en lui apportant de quoi se nourrir et se désaltérer.

Mais il est également nécessaire de lui offrir un certain confort pour que votre animal puisse se sentir à l'aise et serein. Notamment, en cas d'intempéries, il est obligatoire que votre chien/chat puisse bénéficier d’un abri. De même, lorsque vous laissez votre animal dans votre voiture, vous devez être sûr(e) que ce dernier puisse avoir de l’ombre et de l’air.


Attention, la transgression de ces règles peuvent déboucher sur des sanctions conséquentes allant jusqu'à 2 ans de prison et 300 000 euros d’amende.

Mais ce n’est pas tout ! Les vaccins et les stérilisations sont aussi fortement recommandés par votre vétérinaire. Bien que ce ne soit pas des procédés obligatoires, sachez qu'ils parviennent à protéger votre compagnon à quatre pattes de nombreuses maladies.

 
 

Les déjections canines sur la voie publique

Cela ne fait pas partie des tâches les plus appréciables lorsque nous nous occupons d’un chien, mais elle est cependant obligatoire. Il est ici question des déjections de votre chien sur la voie publique. Il est normal que votre animal veuille se soulager lors d’une promenade en ville, mais cela vous oblige donc, par mesure d’hygiène, de ramasser ses déjections. Pensez alors vous munir de sachets en plastique, et à privilégier les parcs canins conçus à cet effet.


En cas de non-respect de cette loi, sachez que vous risquez une amende de 35 euros. Aie !


Attention : seules les personnes possédant une carte d'invalidité ne sont pas concernées par cette loi.
 

 

A bientôt sur Femiweb !
 
Le 19/06/2018

Vos Commentaires

En savoir plus

Suivez nous sur