FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure
Accueil / Sante / Fertilité / Traitements de la stérilité / La chirurgie contre la stérilité tubaire

La chirurgie contre la stérilité tubaire

Environ la moitié des infertilités d’origine féminine sont des stérilités tubaires liées à un dysfonctionnement des trompes, soit bouchées ou absentes, soit trop endommagées.

Des interventions chirurgicales sont envisageables, selon la pathologie, pour rendre aux trompes leur perméabilité et traiter la stérilité. Femiweb vous informe sur cette solution chirurgicale contre l’infertilité.



 

Les origines de la stérilité tubaire

Les origines des stérilités tubaires (par atteinte des trompes de Fallope) sont diverses. De multiples facteurs peuvent les provoquer, mais une étiologie domine : les salpingites. Les autres causes sont les antécédents de chirurgie pelvienne (kyste de l'ovaire, appendicectomie, ablation de fibromes, etc.), l'endométriose (lorsqu'elle est majeure), les antécédents d'infections du post accouchement ou du post avortement et la ligature de trompe. L'interrogatoire des patientes peut orienter vers le type d'étiologie. Cependant, de véritables stérilités tubaires peuvent n'avoir aucun antécédent connu.

Le bilan préopératoire

Les examens

Avant d'engager un traitement, il faut impérativement réaliser le bilan de base de toute infertilité de façon complète, à savoir :

  • un spermogramme pour le partenaire
  • une hystérosalpingographie (examen non invasif des trompes)
  • un bilan hormonal d'ovulation
  • un test post coïtal


En effet, les causes associées sont fréquentes en infertilité et ne traiter qu'une seule de ces causes aboutirait, à coup sûr, à un échec.

Actuellement, le bilan avant de réaliser un acte de chirurgie tubaire comprend une hystérosalpingographie et une cœlioscopie (qui se font dans le même temps anesthésique). Des examens de développement plus récent peuvent être proposés dans certains centres comme la cœlioscopie par voie transvaginale (appelée par certains la fertiloscopie), la falloposcopie (endoscopie des trompes par voie transcervicale) ou la salpingoscopie (endoscopie de la portion la plus élargie des trompes en même temps que la cœlioscopie).

Les anomalies

Ces examens montrent plusieurs types d'anomalies à l'origine de la stérilité tubaire :

  • Les adhérences (accolements entre les organes qui entravent le passage des gamètes)
  • L'hydrosalpinx (obstruction complète de la portion distale de la trompe au contact de
    l'ovaire)
  • Le phimosis tubaire (rétrécissement du pavillon de la trompe)
  • La salpingite isthmique nodulaire (obstruction de la trompe sur sa portion proximale,
    près de la cavité utérine)
  • L'obstruction tubaire proximale non organique (bouchons muqueux intra tubaire)
  • La ligature de trompe (interruption volontaire des trompes par quel que moyen que ce
    soit dans un but contraceptif)

Les examens initiaux doivent identifier la pathologie, rechercher leurs associations et établir un pronostic qui est essentiellement fonction de la qualité de la muqueuse tubaire (revêtement interne des trompes) et de l'âge de la femme.
 

La chirurgie tubaire

La chirurgie tubaire répond point par point à chacune des pathologies :

  • Les adhérences sont traitées par adhésiolyse par cœlioscopie
  • Les hydrosalpinx sont traités par salpingonéostomie
  • Le phimosis tubaire est traité par fimbrioplastie
  • La salpingite isthmique nodulaire est traitée par résection anastomose tubaire sous
    microchirurgie par laparotomie
  • L'obstruction tubaire proximale non organique est traitée par cathétérisme de
    désobstruction tubaire
  • La ligature de trompe par résection anastomose tubaire sous microchirurgie par
    laparotomie

 

Les contre-indications

Les contre-indications à la chirurgie tubaire sont les lésions extensives ou multifocales (plusieurs localisations pathologiques sur la même trompe) ou les obligations de chirurgie itérative. Dans ces cas précis, peut se discuter la place de la salpingectomie (exérèse des trompes) avant le recours à la fécondation in vitro dans le but d'améliorer le taux de chance d'implantation des embryons transférés.

 
En conclusion, la chirurgie tubaire doit toujours être réalisée après un bilan complet d'infertilité. En effet, il faut toujours rétablir le maximum de chances de grossesses spontanées chez un couple. Son espoir d'obtenir un enfant sera alors supérieur à celui que la fécondation in vitro lui permettra.

Le 17/05/2003

Vos Commentaires

Mimi
le 17 Décembre 2017
L'hysterosalpingographie realise a revele un phymosis gauche ainsi qu'une absence de permeabilite tubaire droite. Quelles sont mes veritables chances de donner un enfant a mon mari? Deux ans que la bataille durex. ..
Sam
le 1 Décembre 2017
bonsoir, j ai fais une coelioscopie pour debouchées mes trompes distal et proximal qui a échoué. y a t il d'autre recours afin d avoir un enfant naturellement avant d avoir recours a la FIV. MERCI
Lara
le 3 Juin 2017
quelles sont les chances d'avoir un enfant après une salpingonéostomie
Jna
le 15 Août 2016
bonjour, j'ai fait un Hysterosalpingographie on a hydrosalpinx gauche obstructif a faire et obstruction tubaire droite, j'ai besoin votre aide svp
Femiweb
le 12 Juillet 2016
Bonjour Iiary, Difficile de vous répondre sans avoir plus d'éléments en main et sans consultation. Le mieux à faire serait de consulter un médecin, plus à même de répondre à vos questions. En vous souhaitant une bonne journée.
Iaary
le 16 Juin 2016
Bjr! J'ai fait un HCG aujourd'hui et la rconclusion tubaire bilateral est ce que j'ai encore la chance d'etre enceinte ? Et quesque je doit faire!! Merci
Mastasoul
le 24 Juillet 2015
Bonsoir,
j'ai fait une HSG aujourd'hui, résultat OBSTRUCTION TUBAIRE GAUCHE. c'est quoi les conséquences sur mon envie d'avoir des enfants et solution pour résoudre ce problème
Nel-rk
le 6 Avril 2015
après une HSG mon gynéco m'a dit ke je souffre d'une imperméabilité tubaire bilatérale proximale et qu'il n'y a plus d'espoir pour moi est ce que quelqu'un la chance?
Snouberbach@voila.fr
le 30 Janvier 2015
je sui une femme de 39 and j ai pymosis tubaire bilateral
Mary
le 25 Mars 2014
les chances de conceptions sont t-ils reduits si on a une obstruction tubaire proximale?
An
le 20 Mars 2014
je suis une femme de 38 ans et voilà mon probléme : Aspect Rx évoquant davantage une hyperplasie pseudopolypoide de l'endométre qu'une polypose multiple
obstruction tubaire proximale droite et distale gauche j'ai desion d'aide svp !
Rh
le 17 Février 2014
Je suis une mariée depuis 6 ans, j'ai fais 02 fausses couche et une GEU de la trompe droite en 2010 et la trompe gauche est bouchée, la HSG montre des synéchies utérines et une obstruction tubaire proximale bilatérale aidez-moi SVP
Jessy
le 23 Mai 2012
bonjour je suis une femme agee de 30 ans mariee depuis 5 ans deja sans enfant j'ai fais une histero et j'ai une obstruction tuberaire proximal bilateral que faire aidez moi svp

En savoir plus

Suivez nous sur