FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure
Accueil / Sante / Sexualité / Sa sexualité à lui / Le pénis courbé

Le pénis courbé

Le constat est là. Vous avez remarqué que le sexe de votre partenaire présentait une légère courbure. En termes scientifiques, on appelle cela avoir une verge coudée. Est-ce dangereux? Dans la plupart des cas, ça ne l’est pas du tout. Cependant, quelques rares cas sont attribués à la maladie de Lapeyronie, lorsque le sexe présente une forte courbure.

Qu'est-ce que cette maladie ? Est-il normal d'avoir le pénis courbé? Femiweb vous donne la réponse !

Une courbure tout à fait normale


Le sexe de l'homme est toujours un peu courbé. Il est même souvent courbé dans trois directions :

  • Sur le côté, mais la courbure est généralement harmonieuse
  • Vers le bas, parfois, quand le frein est trop court
  • Vers le haut, mais cette courbure est considérée par certains comme un signe de virilité

Il est donc tout à fait normal que le pénis ne soit pas parfaitement droit, une légère courbure n'est d'ailleurs absolument pas gênante lors des rapports sexuels. Cependant, certains hommes souhaitent tout de même une correction de ce problème pour des raisons psychologiques et esthétiques.

La cause de cette courbure peut être due à un manque passager de testostérone chez le fœtus lors de la grossesse. En tout cas, il n'y a aucune raison de s'inquiéter ou de penser qu’il y a un souci si le sexe de votre partenaire est légèrement courbé !

Le cas de la maladie de Lapeyronie


Quand le sexe fait réellement un angle, il doit être montré à un médecin spécialisé. Il va rechercher un épaississement de la gaine des corps caverneux, autrement appelé la maladie de Lapeyronie.

Mais qu'est-ce que cette maladie?

La maladie de Lapeyronie tient son nom du chirurgien qui l'a découverte en 1743. Cette maladie gênante touche de 3% à 10% des hommes de 20 à 80 ans en France et entraîne une déviation du pénis qui peut atteindre plus de 90 degrés. Cette déviation est en fait causée par le durcissement des tissus sur un côté du pénis.

Cette courbure est visible lors de l'érection et rend cette dernière douloureuse et/ou moins puissante. La maladie de Lapeyronie peut également provoquer une perte de sensibilité du gland et raccourcir fortement le pénis. Cela entraîne hélas une gêne lors des rapports sexuels qui peuvent s'avérer douloureux pour le ou la partenaire : la pénétration est difficile voire impossible dans certains cas.

Les scientifiques n'ont pas encore pu déterminer les causes de cette déformation mais savent heureusement comment la guérir !

Traitements possibles

De nos jours, c'est la chirurgie qui est la plus souvent utilisée pour traiter la maladie de Lapeyronie. Il existe deux types d'interventions :

  • La technique de Nesbit, qui consiste à retirer des tissus sains sur le côté opposé à la plaque
  • Le retrait puis le remplacement de la plaque par un tissu du corps ou un tissu synthétique, au collagène par exemple.

La technique de Nesbit entraîne cependant un raccourcissement de la taille du pénis. La deuxième intervention chirurgicale est quant à elle un peu plus coûteuse.

Il existe cependant deux autres méthodes pour guérir plus ou moins efficacement.
Le traitement local consiste en des injections de médicament à l'endroit de la courbure. Cette méthode est assez raisonnable pour les déviations inférieures à 30 degrés. L'homme peut également utiliser un extenseur pénien. En effet, ce dispositif, initialement conçu pour agrandir la taille du pénis, pourrait corriger la déviation du sexe en agissant comme une attèle.

Sachez enfin qu'un suivi psychologique est conseillé afin d’aider le patient à reprendre confiance en lui.


Que votre partenaire soit atteint de la maladie de Lapeyronie ou que son pénis soit naturellement courbé, inutile qu’il se gâche la vie ! 
Le 12/05/2004

Vos Commentaires

En savoir plus

Suivez nous sur