FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure
Accueil / Sante / Grossesse / Guide de la grossesse / 5) Les petits maux de la grossesse

5) Les petits maux de la grossesse

La grossesse normale est émaillée de petits désagréments. Il vous faudra vous adapter à ce nouvel état. Si vous comparez sans arrêt à ce que vous ressentiez avant, vous risquez d'être perpétuellement angoissée.

Troubles cutanés

Le masque de grossesse

Ce sont des tâches brunes qui apparaissent parfois très tôt sur le visage, plus particulièrement sur les pommettes et le front. Elles sont aggravées par l'exposition au soleil. Elles disparaissent le plus souvent après l'accouchement, pour réapparaître parfois à la prise d'une pilule contraceptive. Certaines crèmes parviennent à les gommer plus ou moins. Le plus simple étant de les prévenir, protégez votre peau avec un écran total, indice fort, chaque fois que votre visage est exposé. Au besoin, portez un chapeau.

Les vergetures

Ca n'est pas une fatalité, certes, mais chez certaines, elles s'installent dès la première grossesse, au début sur les seins, plus tard sur les cuisses et le ventre. Favorisées par les prises de poids importantes ou brutales, elles sont définitives, tout au plus peut-on les blanchir à l'aide de crèmes ou de lasers, c'est plus efficace mais c'est plus cher. Leur apparition ou non dépend de la mise en oeuvre d'une prévention et de la qualité de peau de la patiente. Quand la peau est étirée, elle se déshydrate et suscite un prurit local. Il faut la nourrir. Des crèmes prévenant l'apparition des vergetures existent. Au début de la grossesse, elles sont utiles sur les cuisses, l'extérieur des seins et le haut des fesses. Plus tard, quand le ventre se forme, on les applique sur la partie basse, sous l'ombilic et ensuite sur toute la surface de l'abdomen.

Les démangeaisons

Elles sont banales, sans danger quand elles sont limitées à certaines zones du corps, souvent déshydratées et sur le point de se fendre de vergetures. Plus rarement, elles correspondent à une sorte de paresse du foie. Elles apparaissent alors au troisième trimestre, capricieuses et rarement intenses. Elles sont plus importantes sur le ventre, les membres, les doigts et les orteils. Elles n'intéressent jamais le dos. Gênantes surtout le soir, elles sont atténuées par l'utilisation de savons acides et de comprimés spécifiques avant de devoir en arriver aux calmants.

L'acné

Elle peut se manifester dès le début et s'améliorer vers la fin. Son traitement est rendu délicat, la grossesse interdisant les antibiotiques utilisés habituellement dans ce cas ainsi que la vitamine A acide. Les remèdes appliqués localement ne suffisent généralement pas à l'éliminer.
Parfois, la grossesse va améliorer l'état de la peau, allez comprendre...

Troubles digestifs

Nausées et vomissements

Très fréquents, quasiment considérés comme nécessaires par beaucoup de femmes, ils disparaissent dans la plupart des cas à partir du troisième mois. Il est préférable de les traiter rapidement, sans attendre leur installation complète. Les comprimés sont parfois ...vomis, il faut donc commencer la journée par un suppositoire, et poursuivre par les comprimés. Quand ça ne suffit pas, il ne faut pas hésiter à utiliser la voie injectable, demi-ampoule équivalent de cinq comprimés par jour, le matin.

Régurgitations acides

Elles se révèlent en position couchée ou lorsqu'on se penche en avant signe dit "du lacet de chaussure". Le traitement doit intervenir avant l'instauration de lésions de l'oesophage. Il faut déjà éviter les mets épicés ou en sauce, les assaisonnements au vinaigre, les excitants, café ou thé et les boissons alcoolisées ou gazeuses. On peut aussi surélever la tête du lit ou ajouter un oreiller pour éviter le reflux des sécrétions gastriques. Il existe aussi des médications antiacide ou des pansements de la muqueuse de l'oesophage.

Constipation

La prévention joue là un rôle efficace. Voir les conseils édictés plus haut concernant l'alimentation et l'activité physique. Si cela persiste, préférer le son et les fibres aux mucilages qui font enfler, aux laxatifs qui sont irritants et surtout aux huiles qui entraînent une malabsorption des vitamines.

Troubles buccaux

Salivation excessive

Précoce, plutôt rare chez les européennes, fréquente chez les africaines, très gênante et délicate à traiter.

Gencives

Elles sont plus colorées, parfois plus enflées et saignent au moindre contact. Il faut alors les laver avec une brosse à poils synthétiques souples et un dentifrice salé, en allant de la gencive vers la dent. On peut aussi les masser avec des solutions alcoolisées.

Les caries

Elles sont favorisées par la grossesse et constituent un danger souvent négligé. La carie est une infection microbienne au même titre que toute autre qui peut menacer la grossesse. Il est donc conseillé de faire vérifier l'état de ses dents au début et au milieu de la grossesse.

Troubles veineux

Les varices

Elles apparaissent ou s'étendent durant la gravidité. En partie responsables de la sensation de jambes lourdes, elles peuvent donner lieu à des complications, se boucher ou saigner. Le préjudice esthétique est parfois important et ne régresse pas toujours après l'accouchement.
En premier lieu, évitez qu'une source de chaleur ne s'applique sur les jambes. Pas de chauffage dans les voitures, pas de radiateur d'appoint dans les bureaux. Evitez aussi ce qui gêne le retour veineux, les chaussettes ou les bas qui serrent pensez aux porte-jarretelles.
En plus des médications veinotoniques, on peut encourager la pratique d'exercices de gymnastique au sol, le port de bas ou de chaussettes de contention et la pratique de la marche.

Les hémorroïdes

Elles font courir les mêmes dangers que les varices, les conseils sont là aussi alimentaires : évitez les épices et la constipation.
Les oedèmes : Ils sont banals surtout en saison chaude. Ils portent sur les pieds et les jambes. On doit s'assurer qu'ils sont isolés, sans hypertension. La conduite à tenir est la même que pour les varices.

Troubles nerveux

Les crampes

Elles vont parfois de paire avec une sensation de membres engourdis et de fourmillements des extrémités, en particulier la nuit. Ce cortège de signes semble être dû à une carence en vitamine B6 qui nourrit la gaine des nerfs. Le traitement par magnésium aussi semble les réduire. On peut aussi s'étirer avant de dormir, un peu comme le ferait un sportif après l'effort.

Le mal au dos

Il résulte souvent d'une attitude de cambrure exagérée, parfois de troubles de type sciatique. La grossesse et l'hyperlaxité ligamentaire qu'elle entraîne révèle sans doute là un désordre préexistant qui s'aggrave à cette occasion. Une consultation chez un médecin rééducateur fonctionnel, ostéopathe ou chiropracteur compétent règle en général le problème. En effet, les manipulations vertébrales, entre de bonnes mains, relayées par la cure de la cause procurent un rapide soulagement. Eviter les talons hauts.

Les insomnies

Elles réveillent au beau milieu de la nuit. On retrouve rarement le sommeil avant le matin. Et la sieste elle, est moins réparatrice. Il faut les traiter, pour ne pas voir les femmes arriver le jour de l'accouchement totalement épuisées et énervées par ces nuits blanches.
Ces petits troubles, plutôt simples à traiter, sont fugaces, capricieux et résolutifs pour la plupart après l'accouchement.
Le 14/11/2003

Vos Commentaires

En savoir plus

Suivez nous sur