FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure
Accueil / Sante / Quickhelp / Lexique / Lexique des examens, des traitements et des interventions

Lexique des examens, des traitements et des interventions

Amniocentèse :Cet examen consiste en un recueil de liquide amniotique par ponction. Il est nécessaire le plus souvent à des fins diagnostiques, tels qu'à la recherche d'anomalies chromosomiques ou pour analyse des propriétés du liquide, mais aussi à visée thérapeutique pour soulager d'un excès de liquide.

Analogues :Se dit d'un produit qui a la même action qu'une hormone naturelle. Les analogues de la Lh-Rh sont utilisés pour "vider" le contenu de l'hypophyse en hormones de la stimulation ovarienne.


Annexectomie :Intervention chirurgicale qui consiste à retirer l'un ou les deux ovaires.

Antispasmodiques :Substances servant à lever des spasmes. Ceux ci résultent de contractions exagérées ou inappropriées des fibres musculaires contenues dans les organes.

Biopsie :prélèvement d'un petit morceau de tissu en vue de le faire analyser par un anatomo-pathologiste, un spécialiste qui reconnaît, à l'examen au microscope, les maladies dont est atteint un organe, en fonction des effets qu'elles ont sur les cellules prélevées.

Coelioscopie :C'est une intervention chirurgicale, effectuée sous anesthésie générale, qui évite d'ouvrir largement la paroi abdominale. La cavité abdominale est gonflée avec un gaz, le CO2. Un tube optique est introduit par une incision de 1 cm au niveau du nombril. Il est relié à un système optique qui envoie l'image à un moniteur. Des outils, pinces, ciseaux, sont introduits par des fines incisions au dessus de l'aine. Le chirurgien peut ainsi observer et opérer. Les suites opératoires sont grandement facilitées et l'hospitalisation écourtée.

Echographie :C'est une technique qui utilise les ultrasons pour visualiser les organes. Elle est sans danger dans l'usage habituel et convient particulièrement bien à l'examen et la surveillance des bébés lors de la grossesse.

Episiotomie :C'est la section des chairs de la maman que l'on fait parfois, lors de l'accouchement, pour agrandir l'orifice du vagin, permettre la sortie plus aisée du bébé et éviter que cela ne se déchire plus encore.

Falloposcopie : C'est l'examen des trompes de Fallope grâce à un système optique qui est introduit par les voies naturelles.

Fécondation in vitro (F.I.V.) :C'est une solution à l'infertilité du couple. La fécondation est faite en laboratoire, hors des organes de la patiente. Les gamètes, spermatozoïde et ovule, sont préalablement recueillis et après la rencontre, l'oeuf formé sera réimplanté dans l'utérus de la patiente. Cette technique permet de palier à des situations où la rencontre des gamètes ne peut pas se faire naturellement, du fait d'un obstacle ou d'un défaut de production par l'un des partenaires.

Frottis :Le but du frottis, c'est l'examen au microscope, par un spécialiste, de cellules du col de l'utérus et du vagin étalées sur une lame de verre. Le dépistage du cancer du col est l'objectif principal de cet examen.

I.R.M. : Examen utilisant des champs magnétiques et des ondes radio pour caractériser, individualiser les tissus organiques et produire des images utiles au diagnostic de nombreuses affections

I.V.G. :C'est l'interruption par des moyens médicaux ou chirurgicaux, d'une grossesse sans pathologie connue, portée par une femme en situation de détresse. La loi laisse à la femme qui porte cette grossesse l'appréciation de la situation dite de détresse. Cette notion tend à être quelque peu oubliée dans la pratique et il suffit que la femme en fasse la demande dans les délais impartis par la loi.

Ligature (de trompe) : C'est un moyen physique utilisé pour empêcher le passage des spermatozoïdes vers les ovaires et rendre impossible la fécondation de l'ovule. Les chirurgiens ligaturaient, et sectionnaient, les trompes avec du fil chirurgical. Aujourd'hui, la technique des clips a remplacé la ligature section.

Mammographie :Examen radiologique des seins qui permet de dépister, diagnostiquer et repérer des lésions de la glande mammaire. Elle est largement utilisée, dans le monde, pour dépister le cancer du sein, qui le plus fréquent des cancers de la femme.
 
Oligozoospermie ou oligospermie :quand, lors d'un spermogramme, Il y en a moins de 20 millions par ml.

Radiopelvimétrie : C'est un examen qui permet de mesurer les dimensions des os du bassin de la femme et plus particulièrement du cylindre osseux dans lequel le bébé va passer pour naître. Cette mesure peut se faire par radiographie ou par scanner.

Radiothérapie :Méthode de traitement utilisant des rayons pour diminuer le volume de certaines tumeurs. Concentrée sur des ovaires sains, elle entraîne une cessation des sécrétions. On parle de castration radiothérapique.

Spermocytogramme : Analyse de la morphologie du spermatozoïde et de ses anomalies.

Spermogramme : Analyse du sperme. Le volume de l'éjaculât, la présence et la concentration en spermatozoïdes, leur comportement (vitalité, mobilité et qualité de la mobilité), la présence d'autres cellules que les spermatozoïdes et les caractéristiques physiques et chimiques du sperme (temps de liquéfaction, couleur, Ph, odeur, constituants chimiques, plus rarement faits, uniquement sur demande, le plus souvent le fructose)
Le 08/01/2004

Vos Commentaires

En savoir plus

Suivez nous sur