FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure

Traitement hypertension

Les mesures à prendre

Les médicaments prescrits sont divers, fonction de la situation, de l'expérience, des découvertes éventuelles. Une chose est certaine : la prescription du meilleur traitement découvert depuis longtemps : le repos.
Elles ne sont pas toujours très faciles à prendre. La santé maternelle passe en premier, mais il nous faut également satisfaire son amour récompensé par une naissance de bon pronostic.
Quand la menace vitale est certaine, la naissance s'impose.
Le déclenchement et la tentative de l'accouchement par les voies naturelles est réalisable si les paramètres cliniques sont favorables, col "mûr", mou, racourci ou déhiscent. La coïncidence n'est pas la règle, tant s'en faut. L'évolution peut devoir être interrompue si une souffrance ftale aiguë se dessine. Enfin l'échec du à une mauvaise efficacité des contractions doit faire renoncer.
L'opération césarienne est souvent préférée. Elle peut être programmée, ce qui permet au nouveau-né d'être "accueilli" par une équipe de pédiatres réanimateurs avertis de la situation à laquelle ils doivent faire face : prématurité, hypotrophie et éventuelle hypoxie.
Ils sont essentiels et déterminent le lieu de naissance : un transport dans la "couveuse naturelle", donc dans l'utérus maternel in utero, donc avant l'accouchement, est préférable à l'évacuation d'urgence dans une couveuse artificielle où les soins sont difficiles à donner pendant le voyage.
La séparation mère/enfant doit être courte, avec visite très tôt dans les suites de couches immédiates. Le plus précocement possible la maman doit participer à l'élevage de son tout petit, même si sa fragilité apparente la déconcerte et l'inhibe. L'entourage, médical et familial, doivent l'encourager dans cette épreuve déroutante mais pleine de promesses.

Avenir maternel

Il est loin d'être toujours compromis.
Certes, les examens pratiqués plusieurs longues semaines après la naissance peuvent parfois être défavorables. Une nouvelle tentative est hasardeuse.
Le plus souvent, tout est rentré dans l'ordre. L'avenir n'est alors écrit nulle part, permettant l'espoir d'une grossesse ultérieure sans incident. La prudence et l'expérience commandent impérativement toutefois une surveillance précoce, répétée et minutieuse. C'est une grossesse dite à risques.

Pronostic pour l'enfant

Il dépend de nombreux facteurs déjà évoqués. Passé le cap des premières semaines les pédiatres sont le plus souvent gratifiés par une perspective heureuse à long terme. Ils en font part avec joie à ceux et surtout cellequi a partagé leurs soucis et leur angoisse.
Le 01/06/2003

Vos Commentaires

En savoir plus

Suivez nous sur