(publicité)
 
 Avertissement | Légal | Plan | Mots clés | Contact | (old) 
 Vous êtes ici : Accueil > Fertilité > Taux de réussite de la FIV lié à l’indice de masse corporelle


 
(publicité)
Génération FemiWeb



Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.
 

Taux de réussite de la FIV lié à l’indice de masse corporelle

jeudi 2 novembre 2006.
Bookmark and Share

Vingt-huit ans après le premier « bébé-éprouvette », un million de tentatives d’implantation in utero seraient réalisées dans le monde chaque année. Depuis, l’assistance médicale à la procréation (AMP) connut de grandes avancées techniques, notamment avec la mise au point de la fécondation in vitro (FIV) puis de la micro-injection de spermatozoïdes dans les ovocytes (ICSI).

Le succès des FIV dépend essentiellement du nombre d’ovocytes implantés mais également de l’âge de la patiente. Néanmoins, l’indice de masse corporelle (IMC) de la future mère pourrait entrer en ligne de compte. Une étude, présentée en octobre à la 62ème rencontre de l’American Society for Reproductive Medicine, montre que sur 193 femmes âgées de 22 à 47 ans, les chances de grossesse de celles présentant un IMC normal (<25) atteindrait 51%. Contre 35 % pour celles dont l’IMC est supérieur à 25. L’étude montre par ailleurs, que les femmes de moins de 30 ans seraient particulièrement sensibles à l’équation. L’effet de l’IMC sur la fertilité déclinerait avec l’âge et laisse penser que ce dernier aurait un plus fort effet négatif que l’IMC seul. Même si selon l’étude elle-même, le faible nombre de sujets pris en compte ne peut permettre de tirer des conclusions significatives.

ASRM 62nd Annual Meeting : Abstract O-161 and 0-162. Presented October 24, 2006.

Voir en ligne: American Society for Reproductive Medicine.



Loading
Autres documents

Exprimez vous
Les autres sites du groupe
FemiBook - FemiForum - FemiCook - FemiChat - ForMen - LaGrippeA - SexologiePro
Copyright 1999-2004 FemiMedia