FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure

Eviter la toxoplasmose

En moyenne, une femme sur 100 contracte la toxoplasmose durant sa grossesse. Cette maladie pouvant être dangereuse pour le fœtus, les précautions sont donc utiles à enseigner ou à rappeler.
Pour tout connaître de la toxoplasmose, n'hésitez pas à lire notre article détaillé sur le sujet.







Les aliments à risques

Les aliments dits "à risques" sont les viandes de mouton, bœuf, agneau et dans une moindre mesure, de porc. Le risque n'est pas nul pour le cheval, le lapin, la volaille et les gibiers mais leur consommation n'est pas significativement retrouvée dans les études épidémiologiques. Les légumes, salades et plantes aromatiques sont également à surveiller.

Les questions restent cependant en suspens concernant les produits laitiers et les œufs. Un animal malade peut, sur une période très courte, avoir des formes libres dans son sang et les rejeter dans les liquides qu'il produit, le lait ou même les œufs. Or ces formes sont très fragiles et ne résistent pas, en général, à l'acidité gastrique. Il ne paraît donc pas raisonnable de s'appuyer sur ce très faible risque pour interdire la consommation des produits laitiers ou d'œufs à la femme enceinte, dans le cadre de la prévention de la toxoplasmose congénitale.

Le lait cru a tout de même été mis en cause par certaines études. Les auteurs de cette étude ont reconnu que ce que l'on sait du cycle du parasite et des spécificités des formes libres qu'on pourrait retrouver dans le lait incite à penser qu'il y a peut-être d'autres explications. Il a été évoqué une possible hygiène défectueuse lors du recueil du lait ou des habitudes alimentaires corrélées avec la consommation du lait cru.

Sont sans risque :

  • Les salades industrielles vendues découpées en sachet plastique
  • Les plats cuisinés et conservés en boîte métallique, congelés ou vendus au rayon frais

Les précautions essentielles

Il faut cuire suffisamment les viandes que l’on consomme.  Celles contenues dans les plats en sauce sont généralement portées à température suffisante. Les grillades posent elles problème : la pièce doit être cuite et portée à plus de 65° sur toute son épaisseur. Évitez malgré tout les saucisses et les merguez. Même combat pour la charcuterie.

Il faut également se protéger en portant des gants ou en se lavant les mains fréquemment quand on manipule de la viande crue.
Le parasite ne résistant pas à une température de -20°, la consommation de viande préalablement congelée pose peu de risques.

Lavez soigneusementles produits de la terre pouvant être souillés, les légumes, les plantes aromatiques... Il n'est pas nécessaire d'utiliser de l'eau de javel diluée ni de l'eau vinaigrée.
Évitez de goûter le plat en cours de cuisson et les crudités quand vous mangez en dehors de chez vous.

Risques avec les animaux domestiques :

Dans ses excréments, le chat émet des parasites. La durée de cette émission est limitée àtrois semaines au cours de sa vie. Les formes émises ne sont pas immédiatement infectantes, elles doivent subir une maturation qui dure entre 1 et 5 jours. Ce n'est qu'au terme de celle-ci qu'ils peuvent être infectants une fois ingérés.

Des études épidémiologiques récentes montrent que la possession d'un chat n'augmente pas significativement le risque de toxoplasmose au cours de la grossesse.

Faut-il tout de même se protéger ?
Oui.  Il faut donc continuer à :

  • Se laver les mains après avoir caressé ou tenu dans vos bras un chat.
  • Vider et ébouillanter chaque jour la caisse contenant la litière du chat.

Qu'en est-il des griffures du chat ? Avec ce que l'on sait du cycle du parasite et de son mode d'infestation, on ne voit pas bien comment le parasite pourrait, par ce mécanisme, être transmis à un humain. On peut imaginer un chat dont les pattes sont souillées, qui griffe son maître et celui ci qui porte à sa bouche la plaie. Cela paraît improbable, mais pas impossible.

Pour éviter que le chat ne soit contaminé, ne le nourrissez pas de viande crue, ni de lait cru. Empêcher-le également de chasser en lui mettant une clochette au collier.

Les autres animaux de compagnie (chiens, cochons d'inde, oiseaux, tortues) ne véhiculent pas la maladie.
Une étude a récemment relevé que la possession d'un chien était un facteur à risque. Les explications possibles sont que les chiens auraient mangé des déjections de chat et auraient donc rejeté des parasites, ou bien ce serait leur pelage qui véhiculerait le parasite.

Objets pouvant être contaminés :

  • La litière du chat
  • La terre du jardin
  • Les plans de travail et les planches à découper dans la cuisine
  • Le réfrigérateur
  • Les ustensiles de cuisine et la vaisselle
  • Les précautions à prendre sont simples, porter des gants et bien nettoyer tous les endroits pouvant être contaminés. Il suffit de faire attention.
 
Voilà, vous connaissez les facteurs de risques et les précautions à prendre, ça devrait aller !

 

Le 14/05/2004

Vos Commentaires

Femiweb
le 1 Juin 2016
Bonjour Mimi, Voici quelques mesures préventives à prendre pour les femmes enceintes non immunisées : - Consommer la viande très cuite - Éviter la consommation de crudités en dehors de votre domicile, préférer les légumes cuits - Éplucher soigneusement puis rincer à l’eau vinaigrée les légumes, fruits ou herbes aromatiques avant consommation - Se laver les mains systématiquement après avoir manipulé viande ou poisson crus, légumes ou fruits - Éviter tout contact avec les chats et ce qui a pu être contaminé par leurs déjections (litière) Ne jardiner qu’avec des gants et se laver les mains après. Sauf avis contraire de votre médecin, vous pouvez savourer vos cornichons :)
Mimi
le 24 Mai 2016
Bonjour, est ce que les cornichons sont à éviter pour les femmes qui ne sont pas immunisées contre la toxo?

En savoir plus

Suivez nous sur