FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure
Accueil / Sante / Ménopause / Les autres traitements pour la ménopause

Les autres traitements pour la ménopause

Vous ne souhaitez pas prendre de traitement hormonal ?
Sachez qu'il existe des produits auxquels les médecins font appel en complément ou en remplacement de la substitution hormonale. Ils concernent principalement les bouffées de chaleur, les organes sexuels, la peau et l'os.

Apport de l'homéopathie

La période de la périménopause est caractérisée par l'instabilité des sécrétions hormonales. Les symptômes qui en résultent sont souvent extrêmement riches et variés. La diversité des comportements et réactions observés à cette période suggère d'utiliser l'homéopathie si vous y êtes favorable.

Traitements symptomatiques

Les bouffées de chaleur

C'est un symptôme que l'on peut extraire de son contexte et tenter de traiter en tant que tel. Deux classes de produits sont proposées. Les premiers ont une action centrale et cérébrale, dérivée de celle des neuroleptiques. Les seconds ont une action périphérique sur les vaisseaux, pour empêcher la vasodilatation responsable de la sensation de chaleur et de rougeur. On considère ces produits comme des traitements d'appoint, à utiliser en cas de contre-indication ou de refus des hormones.

On peut aussi faire appel à des tisanes. Elles ont une efficacité réelle chez nombre de femmes. Il est conseillé de préparer dès le matin 1 litre, à boire tout au long de la journée.

La sécheresse vaginale

Pour palier à la sécheresse vaginale, qui gêne considérablement le déroulement des rapports, il existe des hormones sous forme de crèmes et d'ovules. Elles n'ont, aux doses préconisées, qu'un effet local. Leur application est quotidienne.

Si on ne fait pas appel aux thérapeutiques hormonales, on peut conseiller des lubrifiants qui s'utilisent pendant le rapport sexuel. Ils ne présentent évidemment pas la fluidité et les caractères des sécrétions naturelles, mais ces produits se sont beaucoup améliorés depuis la classique vaseline.

La peau

Le vieillissement cutané n'attend pas la ménopause pour s'exprimer, mais il est indéniable qu'il s'accélère à la survenue de celle-ci. N'oubliez pas que l'âge n'est qu'une des causes du vieillissement. Le soleil et letabac ne font pas qu'abîmer la peau, ils la font vieillir.
Nous ferons le point sur les techniques et produits dont nous disposons pour atténuer les effets de la sénescence cutanée.

Le vieillissement cutané

Le processus de vieillissement aboutit à l'installation progressive des quatre piliers de la sénescence cutanée : les rides, la pâleur, la diminution de l'épaisseur de l'épiderme et la sécheresse.

Les soins et produits qui ralentissent le vieillissement


L'hygiène de votre peau

Sur le visage, il convient d'utiliser quotidiennement un lait de toilette que l'on rince à l'eau ou mieux encore avec une lotion. Il faut le sécher soigneusement. Si vous avez l'habitude du savon, il faut utiliser un savon surgras.

Les soins de cosmétologie

Ils ont démontré depuis longtemps leur utilité. La recherche dans ce domaine est conduite par des laboratoires, très pointus pour certains, qui vendent ensuite leurs produits à des marques. N'hésitez pas à demander conseil à votre médecin, il a peut-être été informé de la composition et de l'intérêt de cette crème qui vous tente.
Soigner sa peau nécessite certes d'appliquer quotidiennement un produit adapté, mais cela ne suffit généralement pas. Il faut, une à deux fois par mois, bénéficier d'un soin en profondeur, effectué par un professionnel.

Les produits

Vous trouverez là une petite revue des différents produits actuellement proposés. Cela vous permettra peut-être de comprendre enfin à quoi sert cette crème ou ce gel qui trône dans votre salle de bain.

Produits hydratants

On maintient l'hydratation de la peau en l'imperméabilisant ou en empêchant l'évaporation. Le premier moyen consiste donc à appliquer un produit occlusif. Il agit à la manière d'un couvercle pour empêcher la fuite hydrique. Le plus connu d'entre eux est la vaseline. Pourvues des mêmes propriétés et plus agréables à appliquer, il existe des cires lanoline, cires d'abeille et des huiles végétales à l'amande douce et à l'argan ou des huiles animales de vison et de tortue.

L'autre solution consiste à déposer dans l'épiderme des molécules qui retiennent l'eau comme le glycérol, le sorbitol, l'urée et les acides hyaluroniques, entre autres.

Rétinoïdes

Ces molécules ne sont délivrées que sur prescription médicale. A la base, elles sont employées pour traiter l'acné par voie générale. D'autres dérivés de la vitamine A sont utilisés en application locale pour lutter cette fois contre le vieillissement cutané induit par le soleil et, dans une moindre mesure, par l'âge.

Les solutions utilisées se présentent sous formes de pommades, crèmes et gel. Ils agissent sur le derme et l'épiderme et font la peau plus lisse, plus douce, plus épaisse mais aussi un peu plus rouge. Attention, les rétinoïdes accentuent souvent la sécheresse cutanée. Il faut appliquer le produit le soir, puisqu'il est neutralisé par la lumière et protéger la peau du soleil, tout au long du traitement.

Acides de fruits

La peau est constituée de fines couches de cellules, empilées les unes sur les autres. Les plus jeunes sont en dessous, les plus vieilles au dessus. L'apparence de la peau dépend en partie de l'état des couches superficielles, donc des plus vieilles. Ces produits, dont le chef de file est l'acide glycocollique, ont pour but d'éliminer la pellicule supérieure pour révéler les cellules jeunes de l'épiderme.

Insaponifiables

C'est la partie d'un corps gras qui ne se dissout pas dans l'eau. Ils traversent la barrière et améliorent l'élasticité de la peau. On les trouve dans les huiles d'avocat et de soja.

Piégeurs de radicaux libres

Les radicaux libres sont des déchets libérés dans la peau. Les fibres collagènes et élastiques les captent et ça les encombre. Les piégeurs se combinent aux radicaux libres pour les neutraliser. Ces molécules soulagent et contribuent à économiser les cellules nobles. Les vitamines C, E et le sélénium sont des capteurs physiologiques. Il en existe d'autres.

Acides gras essentiels

Leur carence est responsable d'une peau sèche et squameuse. L'huile d'argan, l'acide gamma linoléique et l'huile d'onagre figurent parmi les acides gras les plus utilisés en cosmétologie.

L'hormonothérapie

Par voie générale, les hormones sexuelles n'ont pas d'effet direct sur les rides. Par contre, elles favorisent l'hydratation par le système vasculaire, préviennent l'atrophie cutanée et renforce l'architecture du derme.
En application locale, les œstrogènes complètent l'action de la forme générale sur le derme et augmentent aussi l'épaisseur de l'épiderme.

Les gels que l'on prescrit en opothérapie de la ménopause sont alcoolisés. Il ne faut pas se les appliquer sur le visage.
 
Vous voilà maintenant parée à vivre votre ménopause en toute tranquillité. Si vous avez d'autres astuces pour calmer les symptômes de la ménopause, n'hésitez pas à les partager dans les commentaires !
Le 19/05/2003

Vos Commentaires

En savoir plus

Suivez nous sur