FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure
Accueil / Sante / Contraception / Ple mle contraception / Pose de stérilet

Pose de stérilet

Le stérilet

Le stérilet est un moyen de contraception. L'idée est ancienne. On peut remonter à l'époque des caravaniers pour en trouver une variante. Pour éviter de voir les chamelles fécondées par un chameau un peu entreprenant, ils plaçaient des pierres dans le vagin des femelles.
Depuis, vous vous en doutez, la technique s'est affinée pour plus d'efficacité et elle n'est plus réservée aux grandes migrations.
Le stérilet est un petit dispositif en polyéthylène, d'à peine3-4 cm de haut, le plus souvent en forme de T, pour épouser la forme de la cavité utérine.
Il en est de deux sortes.
Les stérilets au cuivre, présent sous la forme d'un filament enroulé autour de la branche verticale ou recouvrant les branches horizontales, le métal est sensé "décapaciter" les spermatozoïdes, les gêner dans leur fonction de pénétrer l'ovule. Il est probable que la présence du cuivre en infime quantité sur la muqueuse contrarierait la nidation.
Les stérilets à la progestérone.
Ceux ci renferment, sur la branche verticale, un petit réservoir contenant de la progestérone. Une petite quantité est libérée chaque jour. Elle a un effet local sur la muqueuse, qu'elle atrophie, rend impropre à la nidation, mais sans doute aussi une partie se retrouve t elle dans la circulation générale. La communication du laboratoire n'est pas constante à ce sujet. C'est tantôt utilisé comme argument publicitaire, tantôt renié.
Les patientes sont souvent étonnées du volume de la boîte qu'elles font chercher à la pharmacie. Celle ci contient l'inserteur, un conduit en plastique qui permet la pose. 

Les indications

Le stérilet s'adresse à celles qui sont désireuses de contrôler leur fécondité. Pour des raisons de prudence, qui ne font d'ailleurs pas l'unanimité en Europe, on déconseille, voire refuse aux femmes sans enfant, la pose d'un stérilet. Ces patientes sont susceptibles d'avoir plus de partenaires et donc de risquer d'être en contact avec des germes responsables d'infections génitales. La présence du stérilet dans ces cas là serait à l'origine de séquelles plus importantes.

Choix du stérilet

On choisit d'abord le type de stérilet, au cuivre ou à la progestérone, puis la forme, le type.
Le stérilet à la progestérone. Il y en a deux mais l'un d'entre eux n'est plus utilisé, il fallait le changer tous les 18 mois.
L'autre est donné, par le laboratoire qui le commercialise pour une durée de cinq ans. Ce genre de stérilet convient particulièrement bien à ces femmes qui ont des règles abondantes, accompagnées de caillots. En effet, comme on l'a vu, il réduit les saignements par son action sur la muqueuse. Cette action et sans doute la petite quantité de progestérone qui se retrouve dans la circulation générale sont à l'origine de périodes sans règles et de fréquentes tensions des seins. Ces désagréments sont parfois mal vécus par la patiente qui craint craint d'y voir les signes d'une grossesse. L'aménorrhée est interprété parfois comme un ménopause précoce par ces patientes qui se situent souvent autour de la quarantaine. Certaines habitudes culturelles s'accommodent mal de cette absence de règles auxquelles on prête parfois des vertus de régénérations sanguine, d'élimination des toxines.
Le stérilet au cuivre. Sa présence n'influe pas sur le cycle en lui même mais peut influer sur le volume des règles. En effet, il est classique de voir s'allonger la période de saignement et apparaître des caillots après la pose. Le médecin choisit en général un stérilet qu'il a l'habitude de poser.

Techniques de pose

Le premier temps de la pose consiste à mesurer la profondeur de l'utérus. On utilise pour cela un hystéromètre. C'est une tige en caoutchouc, à usage unique, de 2-3 mm de diamètre, graduée, qu'il faut introduire dans le col et pousser jusqu'au fond utérin. L'utérus est coudé au dessus du col, en avant, quand il est antéversé, c'est la plus fréquent, en arrière en cas de rétroversion. Comme l'hystéromètre est droit, il faut réduire cette courbure. On le fait généralement en accrochant le col à l'aide d'une pince à col et en tirant dessus modérément. Quand la patiente est mince et que l'on perçoit le fond utérin au dessus de la symphyse, il suffit parfois de pousser sur le fond utérin pour le faire descendre et introduire l'hystéromètre. C'est moins douloureux.
La mesure obtenue sert à calculer jusqu'où on poussera l'inserteur du stérilet.
On différencie deux sortes à la pose, ceux que l'on pousse, dont les branches se plient pour être introduites dans l'utérus et ceux qui sont pliés pour tenir dans la tige de l'inserteur et dépliés dans la cavité.
La pose des premiers est, on s'en doute, un peu plus douloureuse que celle des seconds. Par contre, elle est plus simple car elle requiert moins de manipulations.
Une fois posé, on coupe le fil. Cela peut paraître un détail mais ça n'en est pas un pour l'utilisateur. En effet, Il y a deux fils. Ils sont solides puisqu'ils doivent permettre de retirer le stérilet dans trois à cinq ans. Ils sont présents dans le vagin. Souvenez vous qu'il s'agit là de contraception et qu'ils doivent permettre une utilisation normale de l'organe, c'est a dire le rapport sexuel. Le partenaire peut être gêné par la présence des fils. Le volume, petit ou grand pénis, n'a pas d'importance. Si les fils restent droits, ils vont blesser la verge. Ils blesseront d'autant plus qu'ils auront été coupé en biseau. La technique de la coupe mérite attention. Il faut repousser un peu le fil dans le vagin, il se courbe, dessine un S. Il faut alors couper le fil perpendiculairement, au centre du S, à une distance de trois centimètres environ de l'orifice cervical. Il faut couper les deux fils de la même longueur. Lorsqu'on laisse une distance de trois centimètres, on permet aux fils de se recourber sur le col. Ainsi le bout des fils pointe vers le haut et ne pique pas la verge.
Parfois, on est contraint de les couper plus courts. Il faut alors les couper à l'intérieur du col. Ca n'est pas facile parce qu'on ne peut pas tendre le fil pour le couper et on prend le risque qu'il ne soit plus accessible pour le retrait.

Incidents durant la pose.

Le passage d'un instrument, fut il aussi étroit qu'un hystéromètre peut déclencher un malaise vagal. Comptez alors un bon quart d'heure pieds relevés à occuper l'attention de votre médecin avant de pouvoir vous asseoir dans la salle d'attente.
Certaines personnes, sensibles, émotives, peuvent avoir des crises de tétanie.
Ce sont des incidents rares.
Votre médecin sera particulièrement vigilant si vous avez eu une césarienne à un précédent accouchement. Le risque de perforer la cicatrice de césarienne n'est pas nul, surtout si l'utérus est rétroversé et que la cicatrice se trouve donc exactement à l'angle de la courbure de l'utérus, juste devant le trajet "naturel" de l'hystéromètre. L'usage plus fréquent du matériel à usage unique, moins contendant, diminue la fréquence tels problèmes.
Le risque de perforation n'est pas nul quoique très faible.

Incidents après la pose.

Le risque infectieux
Il est classique mais rare. Il se traduit dans les jours qui suivent la pose par des douleurs pelviennes, des saignements et des pertes abondantes malodorantes. Les précautions d'asepsie et surtout la généralisation de l'usage du matériel à usage unique en diminuent le risque. 
Passé le premier mois, le stérilet est très rarement responsable, par sa seule présence, d'une infection génitale mais il peut aggraver, faire flamber, une infection sexuellement transmissible.
Les intolérances, les rejets.
Ils surviennent souvent rapidement après la pose. Il s'agit fréquemment de stérilets qui n'ont pas été posés convenablement au sein de la cavité utérine, mais laissés dans le canal cervical. Plus rarement, ils ont expulsé par des utérus porteurs d'une anomalie passée inaperçue, utérus cloisonnés, bicornes, bifides, qui ne peuvent pas contenir un stérilet. C'est l'intérêt, entre autre, de disposer d'un échographe pour visualiser l'utérus avant la pose. 
Le 23/08/2005

Vos Commentaires

Nancy
le 18 Décembre 2013
Bonjour.
Mon gynéco m'a posé un stérilet voici plus d'un mois mais les saignements n'ont pas cessé voici bientôt 1 mois. Je suis retourné le voir il y a quelques jours et il a fait des vérifications nécessaires, est-ce bien posé, pas d'infection. Il m'a prescrit des comprimés pour arrêter le saignement en me disant que si au bout de 3 mois la situation n'est pas rétablie, il va enlever le stérilet. Est-ce normal de saigner aussi longtemps? En plus les comprimés ont des effets secondaires, diarrhées, mal de ventre, nausées, etc. Suis inquiète et pense à l'enlever ce d'autant plus que le gynéco m'a dit que le stérilet était fiable à 85%. Est-ce qu'il y a vraiment des risques de retomber enceinte avant 5 ans?
Merci.
Boj
le 24 Octobre 2013
slt les filles, svp je veux savoir est ce que c normal d'avoir des saignement juste aprés 2heures de pose de stérilet?? Noté bien que j'ai le posé au 50ème jr de l'accouchement parce que j'ai pas eu mes règles.
Sidonie34
le 18 Juillet 2013
Je ne crois plus en le stérilet, suite à une grosse sur stérilet, qui a fini par une couche spontanée (fausse couche, ma gynécologue me certifiait que cela rare qu'on pouvait mettre un autre stérilét qui me conviendrait certainement mieux et très douloureuse; Cela m'a valut une autre couche spontanée sans parler de la monter de lait et une grosse dépression. Je n'ai pas de conseil à donner si ce n’est que le stérilet n'ai pas aussi fiable que ce qu’on nous laisse entendre . Courage et réfléchissez bien.
Alicia
le 19 Juin 2013
je n'ai plus mes règles depuis plusieurs mois donc le gynécologue m'a conseillé la pose d'un stérilet cela fait-il mal ? j'appréhende
Lola
le 10 Mai 2013

(Maud
le 24 Août 2011
Le commentaire de Sylvie rejoint un peu mon expérience j'ai fait posé ce stérilet il y 4 mois! J'ai des douleurs au bas ventre fortes même en dehors de mes périodes de règles! Un jour sur 2 pour être exacte! Durant ces journées je dois prendre des spasfons + antalgiques! les douleurs m'affaiblissent. Comme sylvie a chaque fois je me dis que je vais le faire enlever et puis je résiste! Mais là je n'en peux plus et je vais me rendre chez le gynéco qui me la posé. Ce même Gynéco qui dit que je ne pouvais pas prendre d'anti inflammatoire avec le stérilet, après vérification auprès de forum et de mon médecin c'est sur y'a pas de risque c'est une grosse rumeur! J'espère qu'il trouvera une explication a ce type de douleurs car lui m'avait parler de 2 mois de douleurs après la pose! Oups délais dépassé là! )




Desolé Maud je confirme ce que t'a dit ton gyneco même si la date où tu a posté est bien passé depuis longtemps je suis née alors que ma mere avait un sterilet en cuivre mais suite a un mal de dos elle a pris des anti-inflammatoire mais ce qu'elle ne savait pas c'est que ça contre l'effet du cuivre! Et pour questions douleurs ni plus ni moins douleurs de règles mais sur deux mois de ma propre expérience. Courage à toutes!
Irmine
le 26 Avril 2013
je voudrais bien me faire mettre un sterilet mais la peur des douleur et en plus ma cousine est tomber enceinte avec vs pensez quoi
Fafa
le 11 Octobre 2012
Bonjour, ça fait deux semaines que j'ai mon stérilet au cuivre; et j'ai des douleurs pelviennes plus pesanteur..A l'intérieur j'ai aussi nettement l'impression que tout s'affaisse.Il faut dire qu'à ma dernière grossesse(3 enfants) on m'avait dit que j'avais une légère descente d'organes!! quelqu'un serait il dans ce cas? est ce que cela gène au port du stérilet? Je préciseque mon dernier enfant a tout de même 6ans.
Minalol
le 10 Janvier 2012
Réponse à jina :le mirena est plutôt indiqué en cas d'endométriose car il diminue le volume des saignements par le biais de la progestérone. Revoyez votre gyneco si ce n'est déjà fait. Une échographie est peut-être nécessaire
Sarah
le 27 Septembre 2011
J'ai fait poser un stérilet il y a quelques jours et ma gynéco préconise deux semaines sans relations sexuelles. Je me demande les raisons: risque d'infection ou risque de rejet lors des contractions au moment du coït? Si l'un, ou l'une d'entre vous, médecin ou patiente connait la réponse...merci pour l'info.
Maud
le 24 Août 2011
Le commentaire de Sylvie rejoint un peu mon expérience j'ai fait posé ce stérilet il y 4 mois! J'ai des douleurs au bas ventre fortes même en dehors de mes périodes de règles! Un jour sur 2 pour être exacte! Durant ces journées je dois prendre des spasfons + antalgiques! les douleurs m'affaiblissent. Comme sylvie a chaque fois je me dis que je vais le faire enlever et puis je résiste! Mais là je n'en peux plus et je vais me rendre chez le gynéco qui me la posé. Ce même Gynéco qui dit que je ne pouvais pas prendre d'anti inflammatoire avec le stérilet, après vérification auprès de forum et de mon médecin c'est sur y'a pas de risque c'est une grosse rumeur! J'espère qu'il trouvera une explication a ce type de douleurs car lui m'avait parler de 2 mois de douleurs après la pose! Oups délais dépassé là!
Alicia
le 15 Août 2011
Bonjour, Pour information, rassurez-vous,les symptômes disparaissent peu à peu (douleurs, saignements par exemple, humeur et boutons). Il faut un temps d'adaptation. Cela fera 11 mois que je porte ce sterilet (utérus rétroversé). Par contre, je fais un peu de spasmophilie mais j'ignore si cela a un lien avec la pose de ce sterilet. En tout cas, pas de dépression.
Sylvie
le 2 Août 2011
bonjour,
j'ai posé ce sterilet au mois de décembre et pareil j'ai des douleurs au bas ventre avec des règles abondantes. On m'a dit pareil, qu'avec ce sterilet il fallait patienter six mois. je viens de prendre rendez vous avec ma gynéco pour demain car là je n'en peux vraiment plus!! l'autre fois j'ai eu mes règles, je ne pouvais meme plus marcher tellement la douleur était intense. je pense que je vais le retirer demain!! j'ai une rétroversion de l'uterus, mais je sais pas si ma gynéco le savait??? je verrais bien cela demain! bon courage
Jina
le 28 Juillet 2011
J'ai un Mirena ça fait 8 mois. Depuis la pose j'ai des douleurs enormes (au bas ventre et dans le dos pendant et apres mes regles. A chaque fin de cycle j'ai envie d'aller chez mon Gynecho pour l' enlever mais je me resous de ne pas y aller dans l'espoir que prochainement ça va aller. Mes regles sont abondantes plus que jamais. J'ai l'impression que ce Mirena n'a fait qu'aggraver mon etat. Pendant les deux premiers mois, mon gynecho m'a demandé de patienter encore 3 mois pour voir l'evolution. En meme temps j'ai une endometriose qui m'a ete operee il y a trois ans. Je suis traumatisée par l'apparition et les douleurs des regles. Serait il lié à une mauvaise pause de ce sterilet? Puisque je n'ai jamais eu de repos. Si l'une ou l'autre personne, medecin ou patiente pourrait partager une experience, je lui serais reconnaissante.

En savoir plus

Suivez nous sur