FEMIWEB
Exemple : perdre du poids | soins du visage | tendance coiffure
Accueil / Sante / Quickhelp / Lexique / Traitement hormonal substitutif : quezako ?

Traitement hormonal substitutif : quezako ?

Traitement hormonal substitutif (TSH) - Définition

Il s'agit d'un traitement d'hormones sexuelles prescrit aux femmes dont le corps n'est plus capable de les sécréter. Le plus souvent il s'agit d'un traitement entrepris après la survenue de la ménopause.

Quel lien avec la ménopause ?

Au moment de la ménopause, les ovaires arrêtent de sécréter les hormones féminines oestrogène et progestérone. Ce phénomène entraîne chez la femme préménopausée des troubles de plusieurs sortes, variables en fonction des individus.

Les troubles liés à la ménopause


  • Bouffées de chaleur, d'intensité et de fréquence variable
  • Fatigue
  • Irritabilité
  • Maux de tête
  • Trouble de la libido
  • Prise de poids
  • Déminéralisation osseuse

La prescription du traitement

La prescription d'un traitement de substitution au moment de la ménopause est surtout lié à ce dernier symptôme de déminéralisation osseuse, pour prévenir des complications vers l'ostéoporose, pouvant entraîner des fractures du col du fémur à un âge tardif.

La diminution de la quantité d'oestrogènes et d'hormones en général étant la cause de ces fragilités, le traitement substitutif consiste à la compenser. Il remplace les hormones, qui ne sont plus sécrétées, par le biais de molécules.

Les effets du traitement

Chez certaines femmes, le traitement peut diminuer voir disparaître certains effets indésirables de la ménopause :

  • Bouffées de chaleur
  • Sécheresse vaginale
  • Fatigue
  • Nervosité
  • Risque de fracture (col de fémur et vertèbres)

La prise du traitement substitutif

Sa composition

Chez la femme qui n'a plus d'utérus, on prescrit un oestrogène seul. Hormis dans ce cas, on prescrit plus généralement une traitement composé d'un oestrogène et d'un dérivé de progestérone.

Toutes les femmes n'ont pas les mêmes besoin en hormones, et il existe presque autant de combinaisons et de dosages qu'il y a d'individus.

Sa forme

Les oestrogènes : en gel, en patchs, en comprimés et en aérosol nasal
La progestérone : en comprimés

Certains traitements qui combinent ces deux hormones se présentent comme une pilule sous la forme de comprimés en plaquette. La patiente peut dans ce cas le prendre durant 21 jours puis observer une période d'arrêt de 7 jours, pour voir persister des règles "artificielles". Pour les éviter, le traitement doit être pris en continu.
Le 08/01/2003

Vos Commentaires

En savoir plus

Suivez nous sur